CULTURE,  Littérature jeunesse

« Changer le monde » : Deux albums Jeunesse inspirants pour les 8- 12 ans

Il y a quelques temps, je vous avais présenté les deux albums « Histoires du soir pour filles rebelles » qui sont devenus, depuis, les livres de chevet de ma fille Chloé. Dans ces deux albums, on découvre des portraits de femmes inspirantes de différentes origines, dont Maya Angelou (tome 1) et Chimamanda Ngozi Adichie (tome 2).

Quand j’ai su que la version jeunesse du célèbre discours, « Nous sommes tous des féministes » (We should all be feminists), de Chimamanda Ngozi Adichie avait paru aux éditions Gallimard Jeunesse, je n’ai pas hésité à l’offrir à ma fille. Par la même occasion, je lui ai acheté une petite biographie de Maya Angelou écrit par Danielle Jawando, éditée également chez Gallimard Jeunesse dans la Collection Les Grandes Vies.

L’intérêt de ces deux albums tient dans le fait qu’ils abordent (différemment) des sujets liés à l’actualité : le racisme (la ségrégation), les droits (droits de l’homme, droits des femmes) et le féminisme. Ce sont des sujets dont nous avons déjà discuté en famille.  Je tiens à ce que mes filles aient certaines références dans leur bibliothèque et qu’elles puissent s’imprégner de l’oeuvre de certains auteur.e.s.  Il est, en effet, important pour moi de leur transmettre à les clés pour se construire en tant que femmes noires d’origine haïtienne.


Maya Angelou, de Danielle Jawando

Résumé :

Maya Angelou a grandi aux États-Unis à l’époque de la ségrégation. À l’âge de 16 ans, elle devient la première femme noire contrôleuse de tramway. Plus tard, elle abandonne une carrière prometteuse de chanteuse/danseuse, pour écrire des poèmes, des nouvelles, des romans, des pièces de théâtre et des autobiographies. Elle est l’auteure du célèbre « Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage», véritable hymne à la liberté. Elle s’est battue auprès de Vuzumi Make, Malcolm X et Martin Luther King Jr. contre la ségrégation raciale dans le monde entier. Ayant pris conscience du pouvoir des mots, elle met ses talents d’écrivain et d’oratrice pour lutter pour l’égalité des droits civiques entre les Noirs et les Blancs.

Suivez le récit de son incroyable parcours depuis l’épicerie de sa grand-mère jusqu’à sa rencontre avec Barack Obama.

« Utiliser sa voix pour changer le monde »

Cette petite biographie permet de découvrir le parcours remarquable de cette artiste noire américaine et l’importance de s’engager pour faire changer les choses.

« Maya a compris l’importance d’utiliser sa propre voix pour aider les autres et changer le monde »

L’album met également l’accent sur les valeurs qui lui sont chères, comme celles transmises par sa grand-mère Annie :

« Quand tu apprends quelque chose, transmets-le.

Quand tu reçois, donne. »

J’apprécie tout particulièrement la chronologie qui permet de retenir les dates clés de la vie de Maya Angelou et le glossaire à la fin de l’album.

Nous sommes tous des féministes, Chimamanda Ngozi Adichie

Résumé

« J’aimerais que nous rêvions à un monde différent et que nous commencions à le préparer. Un monde plus juste. Un monde où les hommes et les femmes seront plus heureux et plus honnêtes envers eux-mêmes. Et voici le point de départ : nous devons élever nos filles autrement. Et aussi nos garçons. »

Changer le monde en éduquant nos enfants autrement

Dans cette version jeunesse de son célèbre manifeste, Chimamanda Ngozi Adichie, aborde la question de l’égalité des sexes au travers de quelques anecdotes de son enfance et d’exemples tirés de son expérience. Elle se définit elle-même comme « une féministe africaine heureuse qui ne déteste pas les hommes ». Une définition intéressante qui permet aux enfants de comprendre que le féminisme est un combat pour l’égalité qui ne peut se faire sans les hommes.

A l’instar de « Chère Ijeawele »*, cet album est un plaidoyer pour une éducation féministe. Il permet, en effet, d’initier une discussion sur la condition des femmes dans le monde et sur la nécessité d’éduquer autrement nos filles et nos garçons.

« Notre façon d’éduquer les garçons ne les aide pas du tout. Nous les enfermons dans une petite cage appelée « virilité ». Nous leur apprenons qu’il ne faut pas avoir peur, ni être faible. Nous leur demandons de cacher ce qu’ils sont vraiment et d’être des « hommes ». »

« Quant aux filles, nos torts envers elles sont encore plus grave (…) Nous leur disons :

« Tu peux être ambitieuse, mais pas trop »

« Essaie de réussir dans la vie, mais pas trop, sinon tu pourrais faire de l’ombre aux hommes. »

 « Nous sommes tous des féministes » est un discours prononcé en 2012 aux Etats-Unis publié en France aux Editions Gallimard.

Maya Angelou, de Danielle Jawando, 

Illustré par Noa Snir

De 8 à 13 ans

Prix : 9,90 €

Collection: Les Grandes Vies

Date de parution 19-09-2019

Nous sommes tous des féministes, Chimamanda Ngozi Adichie

Prix : 12,00 €

Illustré par Leire Salaberria

Traduit (anglais) par : Sylvie Schneiter

Collection: Albums Gallimard Jeunesse

48 pages
Date de parution 05-03-2020

Nous sommes tous des féministes, de Chimamanda Ngozi Adichie

aux Éd. Gallimard dans la collection Folio 2 €, 2 euros.
Chère Ijeawele, ou un manifeste pour une éducation féministe

Trad. de l'anglais (Nigeria) par Marguerite Capelle

Gallimard

Parution : 02-03-2017

Co-fondatrice et gérante d'AYIZANA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.